Le lundi de pentecôte est redevenu férié. Cependant les salariés permanents doivent fournir une journée de solidarité. L’employeur doit décider sous quelle forme (jour férié, heures reparties, RTT) ils devront fournir cette journée. Excepté le 1er mai, l’employeur peut décider du jour férié qui sera le support de la journée de solidarité et notamment de la maintenir le lundi de pentecôte.

Concernant les salariés saisonniers, une circulaire indique qu’ils ne sont pas tenus de fournir cette journée de solidarité. Cependant l’employeur peut leur demander de venir travailler le jour choisi pour la journée de solidarité (les heures seront payés normalement sans majoration).